26 juin 2006

Un nul, ça faisait longtemps (mais non Pat Guillou n'est pas de retour)

La fin de saison approche à grands pas pour la sdf. Et comme cadeau pour notre avant dernier match, on se paye les premiers. Tu parles d’un cadeau dis donc. Ca annonçait une belle branlée en tout cas ça. Avant de partir au match, y’a Ju’ qui m’a attrapé par le bras et il m’a demandé si c’était vrai qu’on jouait les premiers. « bin oui mon petit, faut bien les jouer un jour ou l’autre ! » Il m’a dit qu’il aurait préféré un autre jour quand même, un jour où il est pas là par exemple.

Mais pour le rassurer, je lui ai dis que nous aussi on avait été premier une fois, il y a bien longtemps, même que je marquais plein de buts et que la foule était en délire et que les petites culottes de mes groupies volaient au dessus de ma tête… à moins que ça c’était dans un de mes rêves… Ca me paraissait tellement vrai pourtant. Puis là Do’ est arrivé et il a dit « Ecoutes pas ce grand cornichon Ju’, nous aussi on a été premiers et c’est pas des conneries. C’était après la deuxième journée et j’avais marqué un but de la tête. » Non mais attends, il se fout de moi ou quoi. Lui aussi il rêve. Do’ qui marque un but de la tête, c’est aussi réaliste que moi avoir des groupies. Quoique, un jour peut-être…

Du coup, Ju’ en rentrant dans les vestiaires il est allé voir le capitaine pour savoir qui de nous deux disaient la vérité. Bennes venait de finir de rouler un joint, c’est pour s’occuper pendant la mi-temps il paraît. Ju’ il a demandé à Bennes si nous aussi on avait été premiers une fois. Il lui a dit la vérité vraie. « Sans doute qu’on a été premiers une fois, avant que les matchs commencent. Quand le nom de ton équipe commence par un A, c’est souvent que les organisateurs te placent en haut du classement avant que les matchs commencent tu sais. » Bizarrement, Ju’ ça l’a pas rassuré des masses. Il s’est mis à trembloter du menton, s’est roulé en boule et s’est glissé dans la poche de son survèt’. T’aurais dit un k-way je crois bien. On l’a juste entendu marmonné un truc incompréhensible : « … ». (bin oui, c’était incompréhensible donc je l’ai pas compris, ‘scuze moi bien)

Après cet incident d’avant-match, on est allé s’échauffer, et pour une fois, on a fait ça comme il faut ou presque. Avec Céd’, Bennes et Olive, on a fait quelques petites courses, pendant que les autres se faisaient des passes et échauffaient Tony qui allait en avoir besoin. Puis après une demie heure d’échauffement, nos adversaires sont arrivés. Au début, j’ai cru que c’était un canular. Les mecs en face ils avaient sans blaguer 40 ans de moyenne d’âge. « Non nous on joue pas en vétéran » a dit Céd’. Ju’ a regardé Bertrand avec un air pensif. « Putain mais j’ai que 30 ans ! » qu’il a gueulé Berti. Il était pas content content.

Bennes a donné 2-3 consignes pour ce qui est du match. « Bon les gars, ce soir on joue les premiers, donc on joue sans risques ok. ». Bertrand a voulu faire une blague, enfin j’espère : « et si on jouait sans Yo’ plutôt ? ». Bennes a répondu du tic et tac « Non moi c’est Bennes, Pluto c’est l’ami de Mickey. ». Là y’a eu débat. Ju’ s’est immiscé « Mais non, Bennes arrêtes de dire des conneries ! L’ami de Mickey c’est Dingo. Pluto c’est son chien. Vieille guenille va ». Bennes s’est excusé. Bertrand de son côté il a rien compris à ce qui se passait, sa blague un peu foireuse est passée à trav’.

Puis là, on a donc commencé le match et là, on a créé la surprise. Après 3 minutes de jeu, Ju’ déborde sur l’aile. Moi, arrière droit je tiens à le rappeler, je sens grâce à mon instinct de buteur que ça serait pas une si mauvaise idée que de monter. Eh je déconne pas, Ju’ me décale et pan ! Je marque. Je veux pas dire mais je crois bien que je deviens indispensable dans cette équipe, qui l’eut crû ?

Après ça, les autres ils ont commencé à faire tourner le ballon entre eux. Un petit jeu qu’ils ont mis au point, mais apparemment ils ont pas voulu qu’on participe. Moi ça me dérangeait pas plus que ça. Après tout, moins tu touches de ballon, moins tu fais de conneries. Ca s’est prouvé, c’est pas des conneries sauf quand c’est Tony qui l’applique.

A force de se faire des passes, ils ont fini par nous mettre en difficulté les mecs en face. Puis arriva ce qui devait arriver, ils ont marqué. Une frappe normale, Tony a rien pu faire. Je préfère préciser parce que des fois il pourrait y faire quelque chose mais il ose pas.

Nous de notre côté on commençait à avoir du mal. Normal tu me diras. Avec Ju’ devant, c’est pas toujours facile de créer du jeu. En plus, je veux pas dire mais Ju’ c’est un diesel. Il lui faut 60 minutes pour être vraiment chaud. Du coup, quand il fait un bon match, les autres sont déjà sous la douche. C’est ballot mais c’est comme ça. En plus, sans être de mauvaise foi, c’est pas mon style, Ju’ il est pas aidé devant. Avec Bennes qui court dans tous les sens, qui tente des trucs qu’il vient de voir à la téloche et tout, et de l’autre côté Bertrand qui tire des 35 mètres car des fois mais rarement ça marche, Ju’ il touche pas beaucoup de ballons. Tony essaye bien de l’aider un peu mais laisse tomber. Il lui donne des ballons que même Piquionne serait pas quoi en faire. Bon en même temps Piquionne, c’est peut-être pas une super référence.

Heureusement, Bertrand a marqué sur sa 12° frappe du match. Pour une fois elle était cadrée, ça a fait mouche, ou but si tu préfères, c’est toi qui voit. Le problème avec Bertrand, c’est que vu qu’il finit toujours par marquer, t’oses pas trop trop lui dire quoi que ce soit. Puis attention, dès que tu commences à critiquer ses performances, il te sort son palmarès en club et tout. « Et toi, fais le voir ton palmarès » qu’il nous dit à chaque fois. » On a beau lui dire que c’est pas si important que ça le palmarès, que c’est pas la taille qui compte. Il répond que c’est ceux qui en ont un petit qui disent ça.

On menait 2-1 mais ça a pas duré bien longtemps. Sur des mauvaises relances de la défense, les autres ont marqué. Avec la sdf, on parle de mauvaises relances au pluriel car on est capable de mal relancé plusieurs fois le même ballon. En plus, tu vas pas me dire mais on n’a pas eu de chances, notre goal c’est une tanche. Le ballon lui arrive presque dessus à ras terre. Il pense dégager du pied mais oups, une taupe dévie la balle et but. Oh merde.

Ca a fait 2-2 mais on s’est pas laissé faire et on en a mis un autre, non mais ! Et le buteur je te le donne en mime : c’est Bennes. Pour mimer Bennes, c’est pas compliqué. Tu fais comme si tu frappais dans un ballon, puis tu te prends la tête à deux mains en regardant le ciel les yeux fermés et en faisant une grimace stylé t’es déçu. N’empêche que là il a marqué. Mais le plus étonnant, c’est qu’il a failli récidivé le gars derrière. Corner pour nous, il met sa tête. Là, le défenseur voyant que c’est Bennes qui a fait la tête crie « c’est bon ! » et commence à remonter le terrain. Et bin tu me crois tu me crois pas mais la balle a frappé les mentons des cages. « Merde j’aurais dû plus la croiser » a dit Bennes. Là y’a du foutage de gueule car à mon avis il était déjà bien content de l’avoir toucher la balle.

Du coup, on est resté à 3-2, puis bientôt 3-3. Les autres ont mis un nouveau but. Pas moyen de prendre le large, ils nous collaient aux basques les gars. On a ensuite mené 4-3 puis 5-4 grâce à Bertrand et Bennes, mais rien n’y fait, ils sont toujours revenus à 5-5 les salopios.

Enfin bon, on a fait match nul contre les premiers, c’est pas si mal je trouve. Mais on a tout donné et je pense que l’on a fait notre meilleur match de la saison. Certains ont dit que l’absence de Do’ nous a fait beaucoup de bien. J’irais pas jusque là, quoique. Après tout, les absents ont toujours tort donc il pourra même pas nous dire que c’est pas vrai  eheh.

Bennes avait tellement tout donné qu’il a dit « Aïe aïe aïe, je sens plus mes pieds ». Là dessus Dave s’est énervé « Oui bin nous on les sent alors vas te laver ». C’est vrai qu’on lui dit jamais assez à Bennes d’aller se laver.

Posté par asdf42 à 14:17:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Un nul, ça faisait longtemps (mais non Pat Guillou n'est pas de retour)

    Oh là je dis stop! Où il a vu le journaliste rédacteur latéral droit recyclé que Bennes y marque 2 buts??? C'est 3 pour moi et 1 pour le putois de l'équipe!!! Faudrait voir à ouvrir les yeux quand tu joues au foot... à moins que ça aille trop vite!!!

    Posté par berti, 27 juin 2006 à 18:21:23 | | Répondre
Nouveau commentaire