13 février 2006

On s'en contentera (toute façon, on n'a pas le choix)

La semaine dernière les gars, ils l’avaient eu trop mauvaise face aux blaireaux de Easy 10. Soi disant que les gars c’étaient que des cons et tout. Trop des gamins mes coéquipiers quand même. Arrêtez le match parce qu’en face ils sont cons les autres, faut pas déconner. Nous dans notre équipe y’a bien Do’, Bennes, ptit Ju’ et Bruno, et pourtant nos adversaires ils ont jamais arrêté le match avant la fin.

terrain_enneig_

N’empêche que la semaine dernière, ça a fait des histoires ce match. Do’ s’est blessé pour de vrai sérieusement. Bennes m’a dit qu’il avait une douloureuse lésion à l’articulation qui relie la jambe au pied par élongation ou déchirure d’un ligament due à un traumatisme et accompagné d’un œdème. J’ai rien compris. J’ai donc demandé si c’était grave et tout. Bertrand m’a alors dit que c’était juste une entorse à la cheville et qu’il en aurait pour 2-3 semaines. Franchement Bennes il a une façon de t’embrouiller le cerveau quand il veut, ça doit venir de ses origines de littéraire ou je sais pas.

En tout cas, Do’ qui se blesse pour quelques semaines, ça fait chier. Encore ça aurait été Ju’ le Grand ou Fabien ça passe, mais Do’ y’a un hic. C’est un des meilleurs joueurs de l’équipe quand tu l’écoutes parler. En tout cas, on a pas eu le choix pour le match de lundi. Pas de Donatien… Heureusement que j’effectuais mon retour car sinon l’équipe aurait été trop déséquilibrée.

Bennes il nous a montré le classement. C’était la première fois qu’on le voyait. Du coup on a appris combien y’avait d’équipes dans ce championnat et tout car on était au courant de rien. En même temps, le classement, si on avait pu ne pas le voir, ça aurait pas été plus mal. On est septième sur 10. Pas de quoi s’enflammer loin de là. Surtout qu’on a des matchs en retard et que là, ça marche pas comme au vrai football. Là t’as pas de points en cas de victoires ou quoi que ce soit. Tout marche suivant le goal average. Autant dire que si on bat les premiers par 25 buts d’écart, on les dépasse. C’est cool non ? Mais par contre, si on perd tous les matchs en retard que l’on a, on peut passer derniers. C’est moins cool ça.

Dans le vestiaire, ptit Ju’ il s’est mis en tenue, mais pas en tenue de footballeur. T’as l’impression qu’il était en pyjama ou qu’il se préparait à sortir les poubelles le gazier. « C’est ma moman qui me l’a fait » qui l’a dit. On n’a pas pu s’empêcher de se moquer. En tout cas, j’ai bien rigolé…jusqu’au moment où je suis sorti dehors. Putain un froid, je lui ai demandé si elle pourrait pas m’en faire un à moi aussi car franchement ça pèle trop en ce moment. De son côté, Bennes avait prévu le coup. Il met comme l’autre fois son short sur un jogging. Un peu à la manière de Superman ou de Batman qui mettent leur slip sur leur  collant. C’est d’ailleurs bien le seul point commun entre Bennes et un super héros.

Pour l’échauffement, j’ai halluciné. La neige avait recouvert un peu les terrains. Mais normalement la neige, s’est moue, et bin là pas du tout ! Ca faisait comme si tu marchais sur de la glace, ça glissait trop. Trop dangereux le truc. En plus, le terrain était complètement gelé. A ce qui paraît, on a 2 fois plus de chance de se blesser quand on joue sur un terrain gelé. Je sais pas si c’est bien une chance d’ailleurs. En tout cas, moi avec toute cette neige, j’ai pas pu m’empêcher d’aller écrire mon nom dans la neige comme je sais si bien le faire. Mais vu que j’avais pas trop envie là, j’ai juste écrit Yo’, c’est plus court.

Pour ce qui est de nos adversaires, on a joué les asse quatre ever, comme il dit ptit Ju’. Mais moi, attention, je parle pas anglais mais presque donc je lui ai dis que ça se prononçait « asse forever », comme Magnolia forever de Cloclo. Mais ptit Ju’, il connaissait pas Cloclo, alors je lui ai parlé de Bernard Frédéric dans Podium, ça lui parlait tout de suite plus.

Les adversaires, ils jouaient avec les couleurs des verts, en vert quoi. Moi ça m’a fait mal au cœur de devoir jouer contre une telle équipe. Du coup, j’ai inconsciemment préféré pas marquer. D’ailleurs, papy Berti il était fou. Il me donnait des caviars et moi je faisais exprès de tirer à côté, mais pas trop non plus pour pas que ce soit trop voyant le truc. En même temps, moi j’y suis pour rien, c’est mon inconscient qui me disait ce qui fallait faire. Mais bon, les copains se sont doutés qu’il y avait une couille dans le pâté car quand t’es tout seul à 2 mètres des cages, que le gardien est aux coquelicots et que tu tires quand même à coté. Ca a beau être moi, c’est louche le truc.

En plus, les autres ils se sont pas gênés pour marquer eux. D’habitude quand les verts ils marquent un but, je suis comme un dingue, tu me reconnais plus. C’est le nirvana, la jouissance totale, limite l’éjac’ précoce. Là rien, même pas une petite poussée d’hormones. Remarque heureusement car en short ça se voit ces choses là. Je te parle en connaissance de cause… c’est déjà arriver à des copains.

action_de_jeu 

A la fin de la première période, on perdait 2-0. Les boules quoi. En plus, on s’était pris un but con. Coup franc pour les autres. Avec papy Berti on forme le mur. Déjà t’imagine la gueule du mur. On mettrait Dave et Olive dans le mur, ça serait un vrai mur. Mais là, c’était une simple cloison, un truc tellement fin que ça sert à rien. En plus, moi j’avais trop peur dans le mur. T’as l’impression que tu vas te faire fusiller et tu penses qu’à une chose : « Pourvu qu’il tire sur celui d’à côté, pourvu qu’il tire sur celui d’à côté ». Manque de bol, le tireur c’est pas loupé. Il a fait comme Robert Tocarlos, des petits pas d’élan et une bonne praline qui part au fond des filets. Tony’ a fait style qu’il allait l’avoir, mais non, elle lui a fui sous le ventre. C’était ballot.

En seconde mi-temps, moi j’ai préféré laissé ma place. Après 30 secondes de jeu, on en plante un. Simple coïncidence je pense. C’est Bennes qui marque. Il prend le ballon, dribble 2-3 joueurs et frappe sans regarder où se trouve ses coéquipiers. Par chance ça fait but. Je dis par chance parce que 3 minutes plus tard, il refait le même truc et là le ballon part pas dans les buts mais sur le parking du XL à 300 mètres de là.

Après ça, c’était Fort Alamo chez les autres. On a eu tout plein d’occaz’ mais jamais personne pour faire le dernier geste. J’ai fait plusieurs frappes à côté, conscience de supporters oblige ou plutôt inconscience sur ce coup. Bennes a tenté des trucs, on sait toujours pas ce qu’il voulait faire. Ptit Ju’ a croqué aussi. Et enfin, papy Berti, tellement désespéré de jouer avec moi qu’il tentait des frappes dans n’importe quelle position. N’empêche qu’un coup ça a marché. Long dégagement de Tony’, le ballon rebondit, rebondit et Pan!, but ! Papy Berti a pris le dessus sur son défenseur en imposant son physique. Je devrais pas le dire mais le défenseur devait pas faire plus d’1m50 non plus donc y’a rien d’exceptionnel. Après, il fait un tutu et le gardien peut rien faire. 2-2 ! C’était quand même moins ridicule.

Sur ce, on crie mi-temps. Là les gaziers étaient tous contents. Mais bon, tout le monde sait bien que la troisième mi-temps c’est pas notre truc. Du coup, on flippait un peu quand même. Puis là, y’a Tony’ qui se met à crier « Je vois plus rien ! Je vois plus rien ! ». Encore ses lentilles qui faisaient des siennes. L’une d’elles était remonté et quand il est arrivé à l’enlever, il l’a laissé tombé par terre dans les graviers. Heureusement, il est parvenu à se la remettre, mais c’était limite qu’on se retrouve avec un gardien cyclope.

En face, les mecs, voyant cette mésaventure, ce sont pas posés de questions. Ils ont attaqué comme des malades. Nous de notre côté, on faisait pareil. Je continuais à frapper à côté, Bennes continuait à tirer les oiseaux avec ces frappes et Bertrand pleurait parce que soi-disant on était trop mauvais. N’exagérons rien non plus, on n’est pas des dieux mais on n’est quand même pas tous bon à mettre à la benne, enfin pas tous.

En plus, avec ce terrain, j’avais trop plus d’appuis. En 5 minutes, j’ai dû m’étaler au moins 4 fois. Je suis trop à fond quand je joue, on dirait pas comme ça mais je donne tout. Même sur les corners, j’ai essayé. Je sais pas faire de tête pourtant. Et bin 2 fois je prends le ballon. Une fois je l’enlève à Bertrand et une fois à Olive. Olive il s’est d’ailleurs pas gêné pour me plaquer derrière car je lui avais piqué le ballon. Moi j’en savais rien non plus qu’il l’attendait. Mes têtes, comme tu t’en doutes, elles ont fini en sortie de but passant à au moins 5 mètres des cages. Autant dire qu’elles ont servi à rien, et en plus j’avais trop mal après.

Après, le temps s’est emmêlé. La neige s’est mise à tomber et tomber encore. Bennes c’est un chien fou, un vrai gamin. on_se_d_gageVoyant la neige tombée, il a fait tout le tour du terrain pour tous nous dire « Il neige c’est génial ! Il neige les copains ! ». Comme si on l’avait pas vu…

Les autres eux, ils ont encore marqué pendant ce temps. Une vieille contre-attaque, nos défenseurs laissent un peu trop joués les attaquants adverses et ça fait filoche. « Merde putain, vous foutez quoi les gars ? » qu’il a gueulé papy Berti. Il était pas content content, j’étais à côté de lui et je peux te dire qu’il rigolait pas.

Moi voyant ça, je me suis dit qu’il valait mieux que je sorte avant de m’en prendre une dans la gueule. J’ai laissé ma place à ptit Ju’ et tu me crois tu me crois pas, enfin si, crois-moi c’est vrai, ptit Ju’ il marque. Et quand je dis qu’il marque, c’est peu dire. Il te mets un but comme jamais il en a mis le gars. D’habitude, pour qu’il marque, il faut lui tirer dessus comme Dugachis à l’époque. Là t’inquiète qu’il s’est baladé. On lui donne le ballon, il est dos au but. Il parvient à se retourner et malgré le défenseur qu’il avait sur le dos, il assure et place le ballon sous le gardien. Im-pa-ra-ble ! En plus, un but trop important là. 3 partout donc. Le match s’est terminé sur un dernier coup franc des autres mais cette fois, il a pas fait Robert Tocarlos le gars mais plutôt Franck Leboeuf, une frappe que même pas tu trembles quand tu la vois partir.

Le match s’est donc terminé sur ce score de 3 partout. C’est pas mal puisque les autres ils étaient devant nous au classement. On essayera de faire mieux la semaine prochaine, on essayera mais on promet rien non plus, c’est trop dur de tenir des promesses avec la sdf.

Une petite remarque tout de même. Suite aux mauvais résultats de l’équipe lors des premières journées (à moins que ce soit le froid…), on a perdu 2 supportrices ce qui fait qu’aujourd’hui, nous n’avons plus un seul supporter sur la touche. C’est triste de savoir que tout le monde s’en fout de nos performances. Allez revenez, on gagne aussi des fois, pas souvent mais des fois…

Posté par asdf42 à 20:06:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur On s'en contentera (toute façon, on n'a pas le choix)

  • Ce jeu ne demande que 3 minutes d'attention . Ca va t'effrayer. La personne qui me la envoyé a dit que son voeu s'est réalisé 10 minutes après l'avoir lu. Mais pas de triche. Ce jeu a un drôle/effrayant dénouement .. Ne lis pas en avance mais fais-le dans l'ordre, point par point. Ca prend env 3 min. et ca vaut la peine. Prends d'abord une feuille et un crayon.

    CONSIGNES:
    Quand tu choisis les noms, sois sûr que ce sont des personnes que tu
    connais
    et fais-le d'après ton premier instinc .Descend ligne par ligne. Ne lis pas en dessous, tu gâcheras tout le fun parti
    1. Ecris les chiffres de 1 a 11 dans une colone
    2. A côté des chiffres 1 et 2, écris 2 nombres aux choix
    3. A côté des chiffres 3 et 7,inscrit le nom d'une personne de sexe opposé (noms differents )
    Ne regarde pas trop bas ou ca ne marchera pas. Avance point ,par point...
    4. Ecris le nom de n'importe qui (par ex.: amis, famille) à côté des chiffres 4, 5 et 6. (noms differents)
    Ne triche pas ou tu regretteras
    5. Ecris quatre titres de chansons en 8, 9, 10 et 11
    6. Finalement, fais un voeu Ici est la clef du jeu

    RESULTAT :
    1.Tu dois parler de ce jeu à un certain nombre de personnes (le nombre qui est à côté du 2).
    2. La personne en place 3 est celle que tu aimes.
    3. Celle en place 7 est quelqu'un que tu apprécies beaucoup mais avec qui ça ne marche pas.
    4. La personne que tu as mise en 4 est qqn à qui tu tiens vraiment beaucoup .
    5.La personne que tu as nommée en place 5 est celle qui te connait très bien
    6. La pers. que tu as inscrite en 6 est ta personne porte-bonheur
    7. La chanson en 8 est celle qui s'associe avec la personne en 3.
    8. Le titre en 9 est la chanson pour la personne en 7
    9. La chanson en 10 est celle qui t'en dit le plus sur ton esprit
    10. La chanson en 11 est celle qui révèle tes sentiments par rapport à la vie.

    Mets cela sur 10 blogs dans l'heure qui suit ta lecture de ce mot. Si tu le fais ton voeu se réalisera. Si tu ne le fais pas, ça deviendra l'inverse ! Sacrément bizarre... Mais ça à l'air de marcher... fais seuleument copier/coller.

    Posté par vida, 15 juillet 2006 à 12:48:05 | | Répondre
Nouveau commentaire